De plus en plus de nos jours, les produits cosmétiques qui prétendent être naturels ne le sont pas toujours. En effet, lorsqu’on regarde de plus près les étiquettes, on peut déceler rapidement quels sont les produits toxiques contenus. Voici quelques éléments pour vous en sortir dans le déchiffrage d’une étiquette.

ingrédients naturels ou chimiques ?

Une fleur mise en avant sur une étiquette ne veut pas forcément dire que c’est l’ingrédient principal et qu’il en regorge. Aussi, cela n’empêche absolument pas la présence de produits très toxiques dans la formule et les marques de cosmétiques utilisent de plus en plus ce genre de méthodes.

Une récente étude 60 millions de consommateurs a analysé près de 170 produits de beauté ou d’hygiène, avant de faire le tri entre les produits contenant une majorité de plantes et ceux contenant beaucoup de produits chimiques.

Une conclusion sans appel

Conclusion des tests, il apparaît que : 59 produits avaient été jugés satisfaisants, 57 sont passables et 54 ont été signalés comme contenant un grand nombre de substances toxiques.

Alors, on retrouve comme produits :

  • Produit satisfaisant : le gel de douche Tahiti a l’huile de Tamanu et gingembre.
  • Produit passable : L’après-soleil Silk Hydration after sun d’Hawaiien tropic.
  • Produits contenants des produits toxiques : les gommages corps fruités parfum de grenade et pépins de framboises de Nectar of Beauty, l’huile d’argan du Petit Marseillais et bien d’autres.

 

Apprendre à décoder les étiquettes

ingrédients cosmétiques étiquette

 

Afin de déceler exactement à quel type de produit vous avez affaire, voici quelques astuces pour mieux comprendre les étiquettes.

  • Les mots en latin : de manière générale les ingrédients naturels, c’est-à-dire les plantes qui n’ont pas subi énormément de transformation, sont écrits en latin dans la composition.
    Par exemple le beurre de Karité c’est : Butyrospermum parkii.
  • Les mots en anglais : très souvent, lorsque le nom d’un produit naturel est écrit en anglais, cela signifie que celui-ci a subi de nombreuses transformations. Par exemple, on désigne les ester obtenus par réaction chimique de l’huile de ricin par hydrogenated castor oil PEG-8 esters. Aussi, les termes anglais qui suivent un nom latin de végétaux désignent souvent le type de substance.
  • Les abréviations : les différents acronymes comme que PEG, EDTA, BHA et autres désignent des substances de synthèse comme le polyéthylène glycol ou de l’éthylène diamine tétra-acétique.

L’ordre des ingrédients est également un élément à ne pas négliger : tous les ingrédients sont énumérés dans un ordre correspondant à leur quantité dans le produit final. En effet, très souvent l’ingrédient qui est cité en première position est celle qui est plus présente et, les 5 ou 6 premiers ingrédients désignent près de 90 % de la formule.

J’espère que cet article vous a plu <3

Julie