Les risques encourus par l’utilisation des cosmétiques périmés

Parfois, certains cosmétiques sont utilisés ponctuellement, notamment lors d’occasions spéciales, et sont conservés depuis longtemps dans la trousse de maquillage. Sans même s’en rendre compte, il est probable que leur date de péremption est déjà expirée. En effet, si certaines personnes ne le savent pas, ou n’y font pas attention, il est important de souligner que les cosmétiques ont une date de péremption. Au moment de l’achat, cette date doit être toujours vérifiée, idem pour les cosmétiques à usage ponctuel qu’on a chez soi. Certains cosmétiques périmés peuvent pareillement causer des réactions cutanées.

Les produits périmés sont favorables au développement et à la prolifération des germes comme les bactéries qui peuvent être source d’irritations et d’infection.

Notre peau réagit aux produits périmés mais pas seulement, les cosmétiques non bio ont des effets néfastes sur notre corps!

 

Identification de la date de péremption

Identification de la date de péremptionDeux indicateurs de date de péremption ont été accordés par la Fédération des entreprises de la beauté (FEBEA). Ce sont les notions de PAO et de date de durabilité minimale.

La période après ouverture (PAO) est symbolisée par l’image d’un pot de crème ouvert, à l’intérieur duquel est précisé le nombre de mois qui limite son utilisation. Pour être plus explicite, ce symbole veut dire qu’après l’ouverture du produit, ce dernier ne doit pas être utilisé au-delà du nombre de mois marqué dessus. Ce délai s’applique uniquement à compter du jour d’ouverture du cosmétique. Le symbole doit être présent aussi bien sur l’étui que sur le flacon.

La date de durabilité minimale est reconnaissable à son image en forme de sablier. Sa présence sur l’emballage et sur l’étui n’est pas obligatoire lorsque sa durée minimale va au-delà de 30 mois. Donc en l’absence de la PAO et du sablier, il est possible d’en déduire que la date de durabilité minimale du produit est supérieure à 30 mois.
Bien que la date précisant la durée de vie du cosmétique soit apposée sur l’emballage et sur le produit, une mauvaise conservation favorise son altération. Il ne sera plus aussi durable.

 

Conservation des cosmétiques

Conservation des cosmétiquesA priori, tous les cosmétiques sont à mettre à l’abri de l’humidité. L’humidité est un facteur propice à la multiplication des bactéries, donc elle est à éviter absolument. Ainsi la salle de bain n’est pas le lieu idéal pour conserver les cosmétiques.

Les produits de beauté ne doivent pas être exposés au soleil ou à la lumière. Raison pour laquelle leur flacon est opaque.

L’écart de température est à éviter autant que possible. Si besoin, ne pas hésiter à les installer au réfrigérateur.
Après chaque utilisation, il faut veiller à bien fermer les flacons et les pots. Aucun excédent de produit ne doit se trouver sur le couvercle au risque de favoriser leur oxydation et la contamination du reste.
Tous les pinceaux et les accessoires doivent être nettoyés, et stérilisés si besoin, après chaque utilisation.

 

Quid des cosmétiques bio ?

Les cosmétiques bio ne contiennent pas de produits toxiques. Ils sont sans silicone ni paraben. Selon les fabricants, des antioxydants sont ajoutés à la composition pour rendre commode leur conservation. Tout comme il est possible de trouver des conservateurs non dangereux tels que le potassium sorbate et le sodium benzoate dans les cosmétiques naturels.

Les cosmétiques bio se conservent aussi bien que les produits classiques. Il suffit simplement de les mettre à l’abri du soleil et des changements de température, dans un endroit sec.

Une idée reçue : les produits bio ne se conservent pas ! Faux, ils se conservent naturellement.

 

Les dangers des cosmétiques périmés

 

Les dangers des cosmétiques périmés

 

Les cosmétiques périmés n’agissent plus efficacement. Si leur durée de vie est dépassée de seulement quelques jours, il est toujours possible de les utiliser. Toutefois, il est préférable de vraiment les jeter dès que la date de péremption arrive, c’est mieux et cela évite les risques inutiles.

L’application d’un cosmétique périmé peut provoquer des effets secondaires comme les inflammations, les démangeaisons, les rougeurs, ou autres. La réaction de l’organisme aux produits varie selon la sensibilité de chacun. Toutefois, les risques d’infection pouvant mener à des problèmes de santé sévères.

Il faut donc être vigilant sur les produits de soin que nous utilisons au quotidien.