Les colorations chimiques sont néfastes et peuvent tuer

Julie McCabe était une adepte des colorations chimiques. Elle est morte à 39 ans.

Julie McCabe, anglaise et jeune maman de 39 ans, travaillait dans le domaine de l’immobilier. Elle est morte en réaction à une coloration capillaire. Depuis, sa famille a entamé une lutte judiciaire contre le groupe L’Oréal, marque qu’elle utilisait depuis 6 ans.

Julie était une habituée des colorations. Elle en faisait 1 fois par mois à son domicile, comme un grand nombre de femmes le font en achetant leur couleur en supermarché. A chaque épisode, sa peau réagissait de manière néfaste à ses produits, ce qui la poussait à aller chez son médecin. Mais ce dernier n’a jamais eu la présence d’esprit de mettre en cause les colorations chimiques utilisées par Julie.

Ce jour-là, en pleine coloration, son mari entend Julie crier : « Russell, j’ai du mal à respirer, je crois que je vais mourir ».

Son mari appelle à l’aide, appelle une ambulance, mais dès que Julie arrive à l’hôpital, son coeur s’arrête. Elle rentre alors dans une période de coma qui va durer 13 mois. Elle decedera à l’hôpital.

Depuis ce drame, toute sa famille mène un combat acharné pour tenter de trouver des responsables  à la mort de Julie. Les produits chimiques contenus dans la coloration seraient à l’origine de ce terrible accident. En France, une émission sur France 5 a récemment été consacrée aux colorations chimiques utilisées par les coiffeurs :

[youtube id=”TMc7GN-8G00″ width=”600″ height=”350″ autoplay=”no” api_params=”” class=””]